Petite leçon d'onirisme

C'est demain que sort le dernier album de Massive Attack "Heligoland". Paradise Circus est sans doute le morceau qui va me forcer à acheter l'album, jamais, depuis le film "The Cell" je n'ai vu une telle puissance onirique dans un clip (et quand bien même on puisse considérer "The Cell" comme un clip, mais au regard de la qualité du scénario de ce long-étrage, il y a un pas que je n'hésiterai pas à franchir). 

 

Alors qu'on s'attendait à une extension de ce qu'on avait pu voir à propos de ce morceau " Paradise Circus" le 10 janvier dernier, à savoir la mise en forme de l'interview de Georgiana Spelvin, ex-actrice de film X des années 70, notamment révèlée dans "Devil in Miss Jones", on a droit à une mise en images qui est, tout simplement, une anti-thèse quasi parfaite de la pornographie en général. Mis côte à côte, ces deux faces de la "vision" de "Paradise Circus" en deviennent particulièrement troublantes.

 

"Heligoland" est une traduction anglophone du terme allemand "Helgoland", déformation d'un mot d'allemand ancien désignant une Terre Sacrée.

Écrire commentaire

Commentaires : 0