Space Planes

 

 

 Alors oui : il va y avoir des vaisseaux spatiaux. Des chasseurs, des navettes, et mêmes quelques croiseurs. Il faut que cette dimension du Space Opera soit respectée ; les étoiles doivent être innombrables, et de fait, les systèmes solaires à visiter doivent êtres nombreux... mais surtout, les planètes habitables doivent aussi être nombreuses, et si, dans un premier temps, il n’y a qu’une  planète étrangère dont on foulera le sol, il faut que l’on puisse deviner que visiter des mondes étrangers est quelque chose d’aussi commun que de se rendre dans un pays autre que le sien aujourd’hui. Ainsi, le voyage à travers les étoiles est important, au point que n’importe quel vaisseau spatial doit avoir la même importance qu’un avion de ligne, qu’un avion militaire, ou qu’un bateau transocéanique.

 

 

 

 La volonté a été de tenter de créer des vaisseaux spatiaux qui semblent être très inspirés d’une aéronautique démodée, un peu comme ce que faisait Frank Hampson lorsqu’il faisait les planches de Dan Dare : plutôt que de regarder vers les progrès aérodynamiques du futur, que son époque, les années 50, laissaient entrevoir en matière de design, il semblait vouloir construire ses vaisseaux à partir de tout ce qui avait été l’actualité aéronautique pendant les années 40. Quand on regarde de près certaines de ses images, on voit que l’auteur s’est très largement inspiré de documents photographiques remontant jusqu’à l’avant deuxième guerre mondiale. Certains plans semblent être issus de l’intérieur d’un B-26 ou d’un bon vieux Lancaster, et les navigations dans les étoiles semblent obéir aux mêmes règles que celles du combat aérien qu’une Guerre du Pacifique, ou qu’une Bataille d’Angleterre n’oublieront jamais.   

 

 

 

 Mon idée est donc un peu similaire, jusqu’à conserver cette idée du combat aérien en plein espace, à la différence que je m’intéresse plus au design aéronautique des 60, 70 et 80. Il faut donner l’impression que ça puisse voler, mais au final, et au regard des avions actuels, et des projets développés dans les bureaux de recherche, je souhaite que le design global des vaisseaux ait cette  esthétique vieillotte et dépassée, au point de se demander « comment cette chose peut voler encore ? »... Ce genre de question que l’on se pose devant un Boeing 707, ou devant un Nimrod... Je vous laisse chercher sur le Net à quoi ressemble cet appareil, ça vaut le temps de recherche.  

Écrire commentaire

Commentaires : 0