Sur le métier remettre son ouvrage

Avant

Après


Le développement « d’Hot Space », le comics sur lequel je travaille d’une manière autonome depuis des mois, continue. Il était nécessaire que je présente la production à plusieurs acteurs de la bande dessinée, afin de savoir quels pouvaient être les défauts visibles dans tout ce qui avait été accompli... Il ne faut jamais sous-estimer le fait que lorsqu’on a le nez dans le guidon, on ne peut pas tout voir. Aussi, un des retours les plus pertinents mettait en avant une trop grande « sobriété » de la planche quatre par rapport au reste de la production. De fait, il fallait mettre cette planche à niveau par rapport au reste de tout ce qui a été fait. C’est chose faite, et ce sera doublement utile, dans le sens où cette planche servira aussi « d’étalon » afin de régler la direction artistique et la rendre encore plus homogène et plus solide que ce qu’elle était à l’origine du projet.

Hot Space est, plus que jamais, une œuvre vivante.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0